Les Batardeaux


ANCÔNE


Génie civil

Rue de la Digue
26200 ANCÔNE

On construisait les « bastardeus » quand le Rhône montait plus qu’à l’ordinaire.

Depuis trois jours, le vent du sud pousse de gros nuages noirs vers le nord. « Es un temps de Rose ! » disent les vieux. Quand le vent s’arrête, la pluie se met à tomber, à verse.

Deux jours plus tard, on annonce un coup de Saône, capricieuse mais prévisible. Le Rhône monte, vite, très vite. Les digues protègent le village mais l’eau menace par les portes ouvertes dans la digue pour accéder au port et à la lône. Il faut monter les batardeaux.

Pour les petites portes, un seul empilement de madriers suffit. Pour les larges, il en faut deux, espacés de quelques dizaines de centimètres, un seul batardeau ne résisterait pas à la poussée de l’eau. Entre les deux, on met de la terre mélangée au fumier des étables et des écuries, on met un peu ce qu’on a sous la main, il faut faire vite ! Le Rhône n’entrera pas dans le village cette fois. D’ailleurs, il commence à descendre. On peut enlever les batardeaux pour que la vie reprenne. Jusqu’au prochain Rhône !

Les années à Rhône, quand il vient trois ou quatre fois d’octobre à mai, comme en 17, l’année terrible, il a fallu monter et démonter les batardeaux autant de fois !

« Es un temps de Rose ! »

Lire la suite
Notice créée le 03/12/2019
Consultée 42 fois

Médias

  • ACP
non
verifié
Les derniers commentaires
Envoyer un commentaire
Non connecté
Autres lieux associés
L'ancien port au temps du halage - Les Anneaux

ANCÔNE

Accéder à la notice
La Maison Cardinale

ANCÔNE

Accéder à la notice
Les repères de crues

ANCÔNE

Accéder à la notice
Autres lieux à proximité
Les maisons en galets

ANCÔNE

Accéder à la notice
Le canal et la péniche.

ANCÔNE

Accéder à la notice
La Digue

ANCÔNE

Accéder à la notice