Chapelles médiévales de l'église Notre-Dame-de-Nazareth


BUIS-LES-BARONNIES


Architecture religieuse, Éléments d'architecture

Rue des Quiastres
26170 BUIS-LES-BARONNIES
D'origine romane, les deux chapelles sud ayant échappé à la destruction pendant les guerres de Religion furent probablement remaniées dans le style gothique vers le début du 14e siècle.
Dans la chapelle (sud 1), le tableau Saint Louis, roi de France et l'ostentation des reliques de la Passion (huile sur toile, 18e siècle - protégée au titre des monuments historiques) renverrait à la présence au Buis de la relique de la sainte Épine, remise vers 1345, au couvent des Dominicains.
Dans les chapelles droite et gauche, des sculptures représentant l'Agnus Dei (culots et clé de voûte) sont l'image et le symbole de la victime du sacrifice et du Christ rédempteur. 

English version available on pdf attached file

POUR EN SAVOIR PLUS : 

 

Dans chacune de ces chapelles, la croisée des arcs comporte une clef de voûte représentant l’Agnus Dei, motif fréquent dans l’art roman. Celui de la chapelle Sud 1 assez fruste, la patte gauche repliée tenant la croix, la tête tournée vers la gauche (voir photographie) est celui de la Passion, alors que celui de la chapelle Sud 2, doré à l’or fin, dont la tête nimbée est tournée vers le haut et dont la croix porte une oriflamme, symbolise la Résurrection (voir photographie ci-contre).


C’est dans la chapelle Sud 1 que furent mises au jour, en 2002, au cours des travaux de rénovation de l’intérieur de l’église, sur les murs est et ouest, des restes de peintures probablement les plus anciennes connues au Buis, puisqu’elles pourraient être antérieures à la fin du 14
e siècle. (Voir photographies des peintures murales ci-contre) 

Sur le mur est, apparaît un personnage vêtu d’une tunique bleue sur fond clair laissant apparaître les jambes, le buste barré d’une écharpe orange passant sur l’épaule gauche et d’une ceinture nouée à la taille sur le devant. Représenté de face, il tient sur son bras gauche une très haute échelle aux multiples barreaux. La tête et le bras droit ont disparu. Le dessin pourrait évoquer le songe de Jacob, qui après le combat avec l’Ange prendra le nom d’Israël, l’échelle symbolisant ici le lien entre les hommes et Dieu.

Sur le mur ouest de la même chapelle, un personnage vêtu aussi d’une tunique courte de couleur bleue, serrée à la taille par une ceinture nouée, porte également une écharpe orange dont l’extrémité est visible sur sa hanche droite.  Le trait est vigoureux mais souple et soulignée d’une ligne charbonneuse sans doute appliquée à la poncette.

Ces peintures ont disparues lors de la rénovation de 2002.

VOIR AUSSI: notice tableau "saint Louis ou l'ostentation des reliques"
SOURCE: Yves Girard in 4000 ans d'histoire du Buis et de la moyenne vallée de l'Ouvèze, Arcades 1991, 2015).

Lire la suite
Notice créée le 04/03/2022
Consultée 88 fois
Les derniers commentaires
Envoyer un commentaire
Non connecté
Autres lieux associés
Tribune de l'église Notre-Dame-de-Nazareth

BUIS-LES-BARONNIES

Accéder à la notice
Reliquaire de la Sainte Épine

BUIS-LES-BARONNIES

Accéder à la notice
Tableau

BUIS-LES-BARONNIES

Accéder à la notice
Balade
Autres lieux à proximité
Église Notre-Dame-de-Nazareth

BUIS-LES-BARONNIES

Accéder à la notice
Tableau Sainte Rose de Lima

BUIS-LES-BARONNIES

Accéder à la notice
Maître-autel et stalles du choeur - église Notre-Dame-de-Nazareth

BUIS-LES-BARONNIES

Accéder à la notice