La Digue


ANCÔNE


Génie civil

Rue de la Digue
26200 ANCÔNE

La digue, témoin du « je t’aime, moi non plus ! » entre les hommes et le fleuve.

Avec l’église, la digue est le lieu patrimonial le plus emblématique du village. Longue jadis de plus de 1 500 mètres dans sa partie maçonnée, elle est maintenant amputée de 450 mètres détruits par les aménagements du Rhône. Sa construction et son entretien ont toujours représenté une charge considérable pour une petite commune sans grands revenus.

Sa structure actuelle date de l’après grande crue de 1856, une inondation catastrophique de la Saône et du Rhône de Lyon à la mer et de la Loire également. Napoléon III visita les régions sinistrées et promit des aides. Un plan global de protection des populations riveraines du Rhône fut établi et des aides importantes allouées. A Ancône, on exhaussa les digues ce qui doit correspondre à la création du parapet en pierres. Le halage ayant disparu, on pouvait remonter la hauteur des protections.

Des témoignages écrits datant de 1789 et 1840 racontent le Rhône s’engouffrant par des brèches dans les rues et les maisons. Sur la place des platanes, on constate une réparation de la digue avec des galets, derrière l’aire de jeux pour les enfants, alors que le reste de la digue est en pierre de taille. Il s’agit là pour sûr d’une réparation à l’économie d’une de ces brèches.

Le long de la lône, à la vue des empierrements disparates, on peut imaginer les tranches successives des travaux au fil des siècles, avant 1856, travaux entrepris par la commune. Malheureusement, les archives du village ont subi elles-aussi les inondations, les registres les plus anciens datant seulement de 1837 ! A chaque crue exceptionnelle, quelques maisons tombaient, une dizaine par exemple en 1840. 

Dommage que dans des temps récents, les hommes aient placé un transformateur contre la digue, aujourd’hui démonté mais pas son socle devenu observatoire de la lône et une citerne  servant de « chasse d’eau » pour nettoyer les égouts ! 

La portion de digue séparée du village par le canal de dérivation sera visible quand vous vous rendrez au pont de Rochemaure.

Lire la suite

Documents

Notice créée le 03/12/2019
Consultée 45 fois
non
verifié
Les derniers commentaires
Envoyer un commentaire
Non connecté
Autres lieux associés
L'église des mariniers et la chapelle Saint-Nicolas.

ANCÔNE

Accéder à la notice
Les maisons en galets

ANCÔNE

Accéder à la notice
L'école de Jules Ferry

ANCÔNE

Accéder à la notice
Autres lieux à proximité
Les Batardeaux

ANCÔNE

Accéder à la notice
L'ancien port au temps du halage - Les Anneaux

ANCÔNE

Accéder à la notice
La Maison Cardinale

ANCÔNE

Accéder à la notice