Sériciculture, apogée et déclin (usine textile Ancessy)


SAINT-JEAN-EN-ROYANS


Architecture industrielle, Savoir-faire


26190 SAINT-JEAN-EN-ROYANS
  • Qu'est ce que la sériciculture ?  
La sériciculture est l'élevage du ver à soie qui est lui-même la chenille d'un papillon nommé Brombryx mori.
 
Etape 1 : la filature  
La filature consiste à dévider le cocon afin d'en tirer le fil de soie. Les cocons plongés dans un bain d'eau bouillante, se ramollissent, puis sont agités avec un petit balai afin de dégager les fils et ensuite ils sont attachés au métier à filer puis enroulés sur l'écheveau .  

Etape 2 : le moulinage  
Le moulinage consiste à tordre le fil sur lui - même afin d'augmenter la résistance et en changer l'aspect. Pratiqué dès 1730 sur des moulins en bois de forme ronde puis sur des moulins ovales, le moulinage permet de réaliser différents types de fils .  

Etape 3 : le tissage  
Le tissage consiste à entrelacer les fils de chaîne avec les fils de trame pour obtenir différentes étoffes . Plusieurs types de métiers existent, dont le célèbre Jacquard qui permet le façonnage des tissus précieux grâce à un système de cartons perforés qui définissent des motifs.  

Sources : Musée de Taulignan , visite guidée  

Notice réalisée par Tom, Killian et Mael, élèves de 4eB au collège Benjamin Malossane

  • Le déclin du tissage
Le déclin de l'activité du tissage a pour cause principale la découverte et la progression de la maladie du ver à soie, la pébrine, qui fait chuter la production française.

De plus, la concurrence étrangère devient plus abordable grâce à la réduction du prix du transport en passant par le canal de Suez ( à partir de 1869) au lieu de contourner l'Afrique.

L'apparition de la soie artificielle dès la première moitié du 20ᵉ siècle la soie naturelle sera remplacée par la soie artificielle.le synthétique est crée avec la rayonne (tiré du bois) après la seconde guerre mondiale ,ils ont découvert le nylon (tiré du coke), polyester.

L'évolution des techniques de mode, les salaires des ouvriers augmentaient alors que celui des éleveurs de vers à soie diminuait de plus en plus.

Le prix des cocons en 1870 était à 6,50 f, il a diminué jusqu'à tomber à 3,25 f en 1891 soit divisé par 2, de moins en moins de main d'œuvre et de moins en moins de mûriers. En 1935-1940, la sériciculture disparut lentement.

Sources : ARHA, L'industrie textile d'hier et d'aujourd'hui dans le Royans, 2017.

Rédigé par Thibault et Yacine 4eC, collège Benjamin Malossane
Lire la suite
Notice créée le 25/06/2021
Consultée 127 fois
Les derniers commentaires
Envoyer un commentaire
Non connecté
Autres lieux associés
Le tissage (usine textile Ancessy)

SAINT-JEAN-EN-ROYANS

Accéder à la notice
Usine textile Ancessy : Présentation

SAINT-JEAN-EN-ROYANS

Accéder à la notice
Filage (usine textile Ancessy)

SAINT-JEAN-EN-ROYANS

Accéder à la notice
Balade
Autres lieux à proximité
Ouvrières et patronat (usine textile Ancessy)

SAINT-JEAN-EN-ROYANS

Accéder à la notice
Grèves et lois sociales (usine textile Ancessy)

SAINT-JEAN-EN-ROYANS

Accéder à la notice
Le moulinage (usine textile Ancessy)

SAINT-JEAN-EN-ROYANS

Accéder à la notice