L'école primaire


MONTOISON


Architecture scolaire

Route de Crest
26800 MONTOISON

Pendant la grande peur de la Révolution, l'école dut abandonner la grande salle du château devenue insalubre. Dans quelle maison se réfugia-t-elle ? Nul ne le sait. Des années plus tard, un bâtiment d'école fut construit Chemin du Bruchet, qui aujourd'hui est habitée par la famille de Monsieur Charles Reynaud. Une nouvelle école sera construite sur la route de Crest à la sortie du village au temps du ministère Jules Ferry vers 1888. Elle est toujours en service.

En 1981, une école maternelle sera construite, avec un restaurant scolaire attenant. Elle sera agrandie en 2016.

A la fin du 18e siècle, le précepteur de la jeunesse est choisi et payé par la commune. Mais sa nomination est subordonnée à l'autorisation de l'évêque et à l'approbation du curé. L'école n'est ouverte que pendant la mauvaise saison. Il est d'usage de libérer les enfants et le maître pour les travaux agricoles.

Par délibération du 28 aout 1806, le Conseil Municipal décide de pourvoir l'école de Montoison d'un bon instituteur " afin d'élever et d'instruire les jeunes gens ". " Le sieur BRUN est nommé par le conseil municipal, instituteur de l'école de Montoison, à cet effet il lui est accordé un logement convenable tant pour lui que pour la tenue de l'école ". Les élèves paient la scolarité : " pour ceux qui apprendront : à lire, un franc ; et pour ceux qui apprendront à écrire : un franc cinquante centimes ; et pour ceux qui apprendront à lire et à écrire et l'arithmétique : deux francs. L'instituteur reçoit une indemnité de cent cinquante francs annuellement. Il sera aussi secrétaire de mairie. 

Dans le registre des délibérations du conseil municipal nous trouvons la liste des enfants admis gratuitement à l'école primaire. Ils sont au nombre de 15 en 1843 et on retrouve le même nombre en 1854.

Mais les enfants de ce milieu du 19e siècle ressemblent étrangement aux enfants du 21e siècle. Un descendant de l'un deux me disait que son aïeul avait frappé le maître et avait été expulsé de l'école. Il s'était retrouvé en pension dans une maison " de correction ".

L'hiver 1865-1866 les cours pour adultes dirigés par Monsieur ROUX, instituteur, ont été suivis par un grand nombre de personnes.

Un cours d'adulte est organisé par la municipalité et tenu par l'instituteur public et son adjoint, le 16 novembre 1877. " Ce cours aura lieu les lundis, mardis, mercredis et vendredis de chaque semaine de sept heures à neuf heures du soir. Seront admis à ces cours seulement les jeunes gens au-dessus de treize ans et les hommes mariés de n'importe quel âge. Ces cours seront entièrement gratuits ". Mais cela ne concernait pas encore les personnes du sexe féminin.

Le 14 février 1883, le conseil municipal décide de donner des cours d'instruction militaire aux enfants et aux adultes et décide l'achat de fusils scolaires ainsi que la rémunération d'un instructeur chargé de donner l'instruction militaire aux enfants.


 
Lire la suite
Notice créée le 28/10/2020
Consultée 91 fois

verifié
Les derniers commentaires
Envoyer un commentaire
Non connecté
Autres lieux associés
La mairie

MONTOISON

Accéder à la notice
LA RUE DES CHARRONS

MONTOISON

Accéder à la notice
ANCIENNE BÂTISSE AGRICOLE

MONTOISON

Accéder à la notice
Balade
Autres lieux à proximité
Un blason pour Montoison

MONTOISON

Accéder à la notice
Les clefs des seigneurs

MONTOISON

Accéder à la notice
Buste de Marianne (mairie)

MONTOISON

Accéder à la notice