Temple protestant


LA MOTTE-CHALANCON


Architecture religieuse

Grande Rue
26470 LA MOTTE-CHALANCON
Le pasteur André Richaud achète en 1590 une maison pour en faire le temple quelques années avant que l'édit de Nantes ramène la paix en 1598. En 1644, les protestants formaient 60% de la population mottoise et ce jusqu'au 19e siècle ou ils sont encore 55%. Dès 1659, les conflits se multiplient en France avec les autorités royales et catholiques. A partir de 1680, les premiers temples sont détruits. En 1684, Louis XIV ordonne la destruction des temples de la Motte, d'Arnayon, de Volvent.
L'édit de Fontainebleau en 1685 révoque l'édit de Nantes et interdit le protestantisme. Ainsi, 17% des protestants mottois émigrent vers la Suisse, l'Allemagne, le Danemark et l'Afrique du Sud.
L'édit de tolérance de 1787 accrode l'état civil aux protestants, mais il faut attendre 1789 pour qu'ils deviennent des citoyens à part entière avec liberté de culte. En 1800 l'ancien temple est restauré et en 1803 La Motte devient le chef-lieu d'un vaste consistoire qui s'étend jusqu'à Poyols, Valdrôme, Beaurières et Lesches-en-Diois. Vers 1840, grâce au don de l'ancienne maison commune par la municipalité, le temple est agrandi afin de permettre aux fidèles d'assister au culte. Avec l'adjonction d'un perron, d'un escalier  donnant sur la Grand' Rue nouvellement créée et la restauration de 1860, on obtint la façade actuelle d'une grande sobriété (porte et fenêtres en plein cintre, clocher plat).
A l'arrière, où se trouve une autre entrée, le temple s'adosse au mur de fortification du village.
 
Lire la suite
Notice créée le 11/06/2018
non
verifié
Les derniers commentaires
Envoyer un commentaire
Non connecté
Balade
Autres lieux à proximité
Maison du bailli

LA MOTTE-CHALANCON

Accéder à la notice
Calade de La Soleillade

LA MOTTE-CHALANCON

Accéder à la notice
Porte sud du château et chemin de ronde

LA MOTTE-CHALANCON

Accéder à la notice