Aller au contenu Aller à la recherche Aller au menu

Chapelle Saint-Trophime (attestée au 14e siècle)


BUIS-LES-BARONNIES


Architecture religieuse

Avenue de Rieuchaud
26170 BUIS-LES-BARONNIES
La statue de Saint-Trophime, patron du Buis, est toujours là, perchée sur son rocher, revivifiée par une restauration en 2005, attendant le pélerinage annuel de la Pentecôte. 
Peut-être le nom du saint patron peut-il apporter la lumière, mais le plus grand flou entoure sa vie. On connaît au moins, quatre homonymes dont un, qui a pu induire en erreur, serait arrivé en Arles, en 46, parmi les dsiciples de saint Paul et aurait fait partie des premiers évangélisateurs de la Provence. Cette tradition n'est fondée que sur une légende.
Celui qui nous interesse est aussi un peu légendaire, mais avec quand même des références historiques tout à fait crédibles. D'après Grégoire de Tours, il aurait fait partie des sept évêques envoyés en Gaule par Rome sous le règne de Trajan Dèce. Cet empereur avait rendu obligatoire le culte impérial, culte auquel ne pouvaient se plier les chrétiens. Il est donc vraisemblbale que le saint Trophime du Buis soit le premier évêque d'Arles. Ses reliques furent transférées en 1152 en Arles. L'évêque de Vaison assista à cette translation. Cette cérémonie précéda de peu le sacre en 1178 de Frédéric Barberousse comme roi de Bourgogne dans la cathédrale Saint-Trophime d'Arles.

Il est dès lors probable que la chapelle ait quelque chose à voir avec ces évènements, puisque le seigneur de Mévouillon, seigneur du Buis dut y participer, mais sa date de construction reste inconnue.

Le Répertoire des Instruments du Buis dressé en 1592 mentionne "Indulgences accordées par pape Clément septe et confirmées par pape Benoit son successeur/Atous ceulx quy A certains jours de festes solempnelles de l'année visitant dévotement l'église de St Trophe/ou Trophime/ au terroir dud buys, et qui donneront de leurs biens pour entretenir le bastiment de lad église/du moys de juing an prmier du pontificat du pape Benoit".

Cette indulgence date du dernier quart du 14e siècle, ce qui signifie que la chapelle Saint-Trophime est encore antérieure.

Lors de la restauration de la chapelle en 2009 fut trouvée sur un carreau de terre cuite la date de 1508, qui marque probablement un aménagement ou une réfection. 
Enfin, il se peut fort bien que, l'église ayant vraisemblablement été détruite pendant les guerres de Religion, comme toutes les autres chapelles, autour du Buis, le vocable saint Trophime ait été joint, après ces désastres, à celui de l'église paroissiale au 17e siècle. 
Par la suite, au cours des siècles, des ermites s'y établirent . 


SOURCES : Yves Girard, extraits de 4000 ans d'Histoire du Buis et de la moyenne vallée de l'Ouvèze, Arcades 91, pp.182-184.
Lire la suite

Documents

Notice créée le 13/09/2022
Consultée 652 fois

Médias

  • Amis du Patrimoine des Baronnies
  • Mairie de Buis-les-Baronnies
Les derniers commentaires
Envoyer un commentaire
Non connecté
Autres lieux à proximité
Tour du Safre (14e siècle)

BUIS-LES-BARONNIES

Accéder à la notice
Couvent des Ursulines : médiathèque (tableaux Rivière )

BUIS-LES-BARONNIES

Accéder à la notice
Place du Marché (14e siècle)

BUIS-LES-BARONNIES

Accéder à la notice
Autres lieux associés
Tour dite de la Gendarmerie (14e siècle)

BUIS-LES-BARONNIES

Accéder à la notice
Tour médiévale (13e siècle)

BUIS-LES-BARONNIES

Accéder à la notice
Chapelle des Ursulines (17e siècle)

BUIS-LES-BARONNIES

Accéder à la notice
webdesign > creation web > developpement > SEO Site by Kyxar