Aller au contenu Aller à la recherche Aller au menu

Couvent des Dominicains : ancien réfectoire (18e s.)


BUIS-LES-BARONNIES


Architecture et paysages

Rue de la Commune
26170 BUIS-LES-BARONNIES
 
Cet ancien réfectoire des Dominicains, situé dans la partie sud-est du couvent hébergea postérieurement à la Révolution Française les services d'une Justice de Paix, chargée des affaires mineures. On peut actuellement observer les boiseries en noyer réalisées pour cette salle. Le décor est constitué d'une marqueterie réalisée avec un placage de différentes essences de bois que l'on retrouve notamment sur les portes des deux armoires. Ces boiseries datées de la première moitié du 18e siècle sont inscrites depuis 1974 et ont été restaurées en 2007. 


English version available on pdf attached file

POUR EN SAVOIR PLUS : 
 Le Couvent

Après la destruction du couvent hors-les-murs par les protestants en 1562, les Frères Prêcheurs ou Dominicains se réfugient à l’intérieur de la ville. Vers 1580, ils s’établissent dans ce qui fut le château des barons de Mévouillon, d’abord dans la partie nord, puis vers le sud où se trouve aujourd’hui le cloître. Hormis cet épisode des guerres de Religion, le couvent, fidèle aux préceptes de la règle de saint Augustin adaptée par saint Dominique, connut une grande prospérité du 14e au 18e siècles. En 1594, l’évêque de Vaison leur attribue la seigneurie de Saint-Denis de Proyas, et leur confie le séminaire de son diocèse, tandis que les consuls du Buis leur imposent l’éducation gratuite des garçons de la ville. La partie du cloitre sera édifié plus tardivement sur un emplacement acquis après le 1er mai 1635. Le développement des bâtiments va durer plusieurs dizaines années.

Dans l’ancien réfectoire du couvent, notre attention se portera sur la qualité des boiseries qui le décore.  

 

Boiseries : Origines

 On relève sur le linteau de la salle dite de Justice de Paix, ancien réfectoire des Dominicains, la date de 1702 ; et sur la clé de voûte celle de 1728. A l’époque de la rédaction du cadastre de 1730-1740, le couvent n’était pas terminé. 

"En 1632, les pères achetèrent à Claude Granier dit patret une « estable et feniere » pour y aménager un réfectoire et un dortoir. Ce « petit réfectoire » vient s’ajouter à « l’autre réfectoire » dont la cheminée est abattue". (P. Perreau).

"En 1679, le cloître est pavé ainsi que « le ciel ouvert du cloistre ». A peu près en même temps, le plancher du réfectoire est refait, et, en 1682, Bernard Vachon réalise quatre châssis en sapin et quatre volets pour les quatre fenêtres du réfectoire, dûment pourvues de cent-six « pans en quarré » de vitres". (P. Perreau).

 

Ainsi, selon Pierre Perreau, historien et auteur de Buxois d’Antan Clercs et laïcs XVIIe-XVIIIe siècles, si l'on s'en tient à la comptabilité des RPP (Révérend Pères Prêcheurs), c'est en 1749 que les frères Vachon, Michel et Dominique, du Buis, "commencent le boisage du réfectoire, au tarif habituel de 30 sols la journée, tarif qu'ils portent à 35 à partir de juin 1750 "à cause de la cherté des vivres". Planches de peuplier achetées à Montbrun et bois de noyer sont utilisés pour ce chantier qui s'achève le 12 septembre 1750 "à la réserve des gardes robes qui doivent être mis au fond"" (P. Perreau).
Dans les années qui suivent on pose des panneaux de bois de noyer au bas des fenêtres du réfectoire.

 

Boiseries : restauration

  Inscrites à l’inventaire supplémentaire à la liste des objets mobiliers classés le 19 avril 1974, les boiseries de la salle dite de Justice de Paix datées probablement du milieu du 18e siècle, en marqueterie buis, noyer, poirier, ont été restaurées en 2007, par la collectivité en collaboration avec le service du patrimoine du Conseil Général, par l’atelier Jean Yves GINEL. 

Sources / bibliographie : 
- Perreau (Pierre), Buxois d'Antan : clers et laïcs (17e-18e siècles), Arcades 91, les Amis de Mollans et du Val d'Ouvèze, 2015, p.188. VOIR AUSSI : AD26, registres des dépenses et recettes /6H49 (1675-1691), 6H50 (1691-1710), 6H51 (1710-1724, égaré), 6H52 (1724-1742).

- Girard (Yves), 4000 ans d''Histoire du Buis et de la moyenne vallée de l'Ouvèze, Arcades 91, 2015.
- Dossier de restauration : prix rhônalpins du Patrimoine 2006, atelier Jean-Yves GINEL, ébéniste à Ballons_série 20W_Mairie de Buis-les-Baronnies

 

Lire la suite

Documents

Notice créée le 04/03/2022
Consultée 821 fois

Médias

  • Escapade
  • Mairie de Buis-les-Baronnies
Les derniers commentaires
Envoyer un commentaire
Non connecté
Autres lieux à proximité
Église Notre-Dame-de-Nazareth (bâtiment)

BUIS-LES-BARONNIES

Accéder à la notice
Eglise N.-D. de Nazareth : tribune (1841)

BUIS-LES-BARONNIES

Accéder à la notice
Eglise N.-D. de Nazareth: chapelles médiévales

BUIS-LES-BARONNIES

Accéder à la notice
Balade
Autres lieux associés
Couvent des Dominicains (16e-18e siècles)

BUIS-LES-BARONNIES

Accéder à la notice
Eglise N.-D. de Nazareth: chapelle avec boiseries

BUIS-LES-BARONNIES

Accéder à la notice
Eglise N.-D. de Nazareth : Notre-Dame de la Victoire

BUIS-LES-BARONNIES

Accéder à la notice
webdesign > creation web > developpement > SEO Site by Kyxar