Village de la Bégude


LA BÉGUDE-DE-MAZENC


Architecture civile ou publique, Architecture de jardin et des espaces verts, Architecture industrielle, Architecture religieuse, Architecture scolaire

Avenue Jean Jaurès
26160 LA BÉGUDE-DE-MAZENC

Au 13e siècle, l'habitat s'est développé dans la vallée au bord de la rivière Jabron, au carrefour des deux routes principales le long du « grand chemin ferrat ». Le hameau était d'abord une halte de voyage où le passage du Jabron se faisait par gué, passerelles ou pont. Avant le 16e siècle fut installée une première auberge  à l'origine du nom du hameau (une bégude). Sur la butte on édifia au 14e siècle le premier château du Mas, transformé au 18e siècle. En 1903, acquis par le président de la République Émile Loubet (1899-1906), son nom fut attribué aussi au parc aménagé en contrebas. Les activités agricoles, d'élevage d'ovins et artisanales, utilisant l'eau du Jabron, se développèrent au sud-est de la route de Dieulefit à Montélimar (ancienne RN 540). Elles ont favorisées le développement du hameau, avec l'installation de moulins et d'une première auberge au 18e siècle dite « La Croix Blanche », qui devint « L’Écu de France » au siècle suivant. Sa façade symétrique semble plutôt datée du 19e siècle. Son entrée se faisait au centre par une porte néo-classique, surmontée sans doute d'un escalier (oculus) qui desservait à l'étage les chambres de part et d'autre. Le hameau pris plus d'importance au 19e siècle. Un champ de foire - attesté entre 1840-1857 et complété d'un poids à bascule en 1869-1873, favorise la sociabilité autour d'échanges économiques de denrées alimentaires et d'articles produits par les moulins de la Bégude et des environs.

On édifia un temple à la sortie du village vers 1856 en tant qu'annexe de celui de Poët-Laval. Puis entre 1879 et 1887, à l'emplacement d'une première chapelle, l'architecte Roustant construisit la future église paroissiale à proximité de la Mairie-école et près du carrefour central du village. Dès 1893 le bourg fut desservi par le petit train « Le Picodon », reliant Montélimar à Dieulefit, dont il subsiste une petite gare. L'église Saint-Sébastien abrite deux tableaux protégés au titre des monuments historiques, le premier représentant saint Barthélémy (18e siècle) et le second saint Sébastien (19e siècle).

 

 

 

Lire la suite

Documents

Notice créée le 07/01/2022
Consultée 16 fois
Les derniers commentaires
Envoyer un commentaire
Non connecté
Autres lieux associés
Fontaine de la Naïade

LA BÉGUDE-DE-MAZENC

Accéder à la notice
Quartier des moulins

LA BÉGUDE-DE-MAZENC

Accéder à la notice
Mairie et ancienne école

LA BÉGUDE-DE-MAZENC

Accéder à la notice
Autres lieux à proximité
Le petit train du picodon

LA BÉGUDE-DE-MAZENC

Accéder à la notice
Parc et château Loubet

LA BÉGUDE-DE-MAZENC

Accéder à la notice
Restaurateur de sculptures et d'objets d'art (Benoît Lafay)

LA BÉGUDE-DE-MAZENC

Accéder à la notice