Hôtel Bouvier (Ancienne gendarmerie)


DONZÈRE


Architecture et paysages

Rue Sarcey de Sutières
26290 DONZÈRE

Historique

L’Hôtel Bouvier, situé rue Sarcey de Sutières à Donzère, est un ancien hôtel particulier, aujourd’hui séparé en logements individuels.

Sa construction débute en 1786 d’après une commande de Louis Thimoléon Bouvier, personnalité importante de Donzère car ancien consul, conseiller puis maire de la ville. La construction s’achève vers 1792 alors que M. Bouvier est déjà âgé d’au moins 75 ans. Il habite l’hôtel jusqu’à sa mort, en 1807.

La maison revient alors à un autre élu de la ville, Aimé Sarcey de Sutières, qui en fait une fabrique d’indiennes, tissus peints ou imprimés, réalisés en Europe durant cette période mais qui sont à l’origine importés des comptoirs des Indes, d’où leurs noms.

En 1843 la demeure devient une gendarmerie pour la brigade à cheval, les intérieurs sont donc aménagés en bureau et logements et une écurie est créée dans la cour, à l’arrière du bâtiment. Puis la brigade à pied remplace la brigade à cheval en 1887.

La fonction de l’hôtel reste alors inchangée jusqu’en 1937, année durant laquelle une nouvelle gendarmerie est construite. La brigade déménage et quatre appartements sont créés et loués malgré l’état déjà vétuste de l’ancien hôtel particulier.

Dans les années 1970, les derniers locataires quittent l’immeuble, car trop dégradé. Il est alors utilisé comme lieu de stockage par une entreprise de menuiserie devenue propriétaire de l’ancien hôtel Bouvier. Durant ces années le portail de l'Hôtel est également démonté pour laisser passer de plus larges véhicules. Aujourd'hui cette grille fait partie des possessions de la mairie.
(https://cartepatrimoine.ladrome.fr/notice-4290 = lien vers la notice correspondante) 

Dans les années 2010 une restauration complète des intérieurs et extérieurs est finalement réalisée. Aujourd’hui l’immeuble est séparé en sept appartements distincts.

 

La façade sur rue, le portail en fer forgé et l’escalier central sont protégés au titre des monuments historiques depuis le 23 février 1981.


Description

La façade arrière, donnant sur le jardin et un ancien atelier de menuiserie, est simple et non ornée. En revanche la façade sur rue est de composition régulière et décorée de sculptures. La porte d’entrée originale, en noyer, remise en place durant la dernière restauration est surmontée d’une imposte en ferronnerie portant le monogramme « LTB » pour le premier occupant de la maison, Louis Thimoléon Bouvier.

Surplombant la porte, se trouve deux balcons, l’un au-dessus de l’autre, entourés de pilastres et terminés par des chapiteaux. Les garde-corps en fer forgé sont faits de volutes. La tête de b½uf sculptée sur le fronton de la fenêtre du premier étage est une référence au nom du commanditaire, « Bouvier ».

Le toit recouvert de tuiles repose sur une corniche sculptée de petits motifs.

Les pièces intérieures ont été grandement modifiées en raison des nombreux changements de propriétaires et la plupart des décors qui les agrémentaient : moulures, boiseries ou encore cheminés, a disparu ou a été abîmé avec les années.

L’escalier central, qui fait partie des éléments protégés, conserve encore une belle rampe en fer forgé faite d’arabesques.

Lire la suite
Notice créée le 12/10/2021
Consultée 14 fois

Médias

  • Carte collaborative du patrimoine de la Drôme
Les derniers commentaires
Envoyer un commentaire
Non connecté
Autres lieux associés
Porte de la Font

DONZÈRE

Accéder à la notice
Tour Renaissance

DONZÈRE

Accéder à la notice
Château

DONZÈRE

Accéder à la notice
Autres lieux à proximité
Pierres à blé

DONZÈRE

Accéder à la notice
Remparts, enceintes

DONZÈRE

Accéder à la notice
Maison Renaissance (Musée)

DONZÈRE

Accéder à la notice