Maison d'Arlempde ou la Maison des Seigneurs


CHATEAUNEUF-DU-RHONE


Architecture domestique

Rue du Portail
26780 CHATEAUNEUF-DU-RHONE
Dès la première moitié du 14e siècle, de nouvelles maisons d'habitation sont construites au nord de l'enceinte renfermant le vieux bourg.

Au début du 16e siècle, trois d'entre elles, attenantes et en bordure du chemin d'accès à la porte nord, sont la propriété de Jean Ier d'Arlandes. Il fait alors réaliser de nombreuses modifications afin d'obtenir, dès 1539, un seul immeuble orné d'une façade Renaissance. L'encadrement des ouvertures et les renforts d'angles disposent toutefois de belles pierres de taille. Les façades des trois bâtiments, comme c'est souvent le cas au Moyen Âge, ne sont pas parfaitement alignées.

Le premier et le deuxième étage d'habitation correspondent à l'ouverture des deux fenêtres à traverse situées à la verticale du portail clouté et du médaillon circulaire. La fenêtre au-dessus du médaillon est la seule à être ornée de deux pilastres avec bases et chapiteaux d'allure Renaissance.

Au premier étage, les vestiges d'une baie géminée, avec deux arcs légèrement brisés, subsistent dans la façade. Cette baie a été partiellement rebouchée pour permettre l'ouverture d'une très belle fenêtre à croisée parfaitement centrée sur la façade du bâtiment.

La tour d'angle s'élève jusqu'au faîte du bâtiment et dispose seulement de trois baies orientées face à l'ouest : une petite ouverture rectangulaire à encadrement chanfreinée au rez-de-chaussée et au deuxième étage et une fenêtre chanfreinée au sommet de l'édifice avec quatre barres de protection métalliques verticales scellées. Elle surmonte un larmier qui épouse le contour de la construction.
Dans beaucoup de régions les familles nobles qui venaient résider dans une ville ou un village, faisaient édifier sur le bâtiment qu'elles occupaient, côté rue principale, une tour dite "tour de noblesse" pour afficher leur rang. La plupart de ces tours, comme c'est le cas pour celle de la Maison des Seigneurs, avait aussi un rôle très utile : contenir l'escalier à vis qui permettait de desservir tous les étages.

Au niveau du premier étage du bâtiment nord, après avoir franchi la porte d'accès du bâtiment central, on atteint un couloir.
Sur la gauche une pièce au plafond voûté, éclairée par une fenêtre à demi croisée donnant sur la rue du Portail et côté rue, elle correspond à la fenêtre ornée de deux pilastres, située au-dessus du médaillon et du portail clouté.

Sur la droite on entre dans une grande salle avec un plafond à la française à 3,3 mètres de hauteur et une imposante cheminée Renaissance. De part et d'autre de la hotte, les décorations latérales de la cheminée se prolongent dans l'actuel couloir qui n'existait pas au 16e siècle. Le sol reposant en partie sur le rocher est simplement recouvert de terre.

Dans la salle sud su 1er étage se trouve une cheminée de style Renaissance, sur son linteau on y voit sculptées les armoiries des Arlandes, " d'azur au croissant renversé d'or en chef et une étoile d'argent en pointe", accolées aux armoiries des Grammont "d'or au lion d'azur, armé et lampassé de gueules".

Une partie des bâtiments a servi d'école privée jusqu'en 1999. Aujourd'hui cette partie est devenue propriété de la commune.


Source : Découvertes et Mémoires Castelneuvoises
Lire la suite
Notice créée le 11/03/2021
Consultée 121 fois

Médias

  • Découvertes et Mémoires Castelneuvoises
Les derniers commentaires
Envoyer un commentaire
Non connecté
Autres lieux associés
La place du Puits Carré

CHATEAUNEUF-DU-RHONE

Accéder à la notice
Eglise Saint-Nicolas

CHÂTEAUNEUF-DU-RHÔNE

Accéder à la notice
La place Paillarès

CHATEAUNEUF-DU-RHONE

Accéder à la notice
Autres lieux à proximité
Les journées Européennes du Patrimoine - Châteauneuf du Rhône

Châteauneuf-du-Rhône

Accéder à la notice
La rue Juiverie

CHATEAUNEUF-DU-RHONE

Accéder à la notice
Le monument aux morts

CHATEAUNEUF-DU-RHONE

Accéder à la notice