Eglise Saint-Etienne


CRÉPOL


Architecture religieuse

Route de la Vieille Église
26350 CRÉPOL
Au XIXe siècle, l'église médiévale de Crépol menace ruine et s'avère trop petite pour accueillir l'ensemble des paroissiens d'une commune qui compte environ 800 habitants. La construction d'une tribune et l'agrandissement de la nef pour augmenter la capacité d'accueil ne sont pas suffisantes. Cette église romane sera finalement détruite en 1897. Seule une chapelle dotée de fresques du XVe est conservée. Celle-ci, dite " tour de Crépol " (Monuments historiques, 1956), est située à l'extérieur du village, dans l'actuel cimetière communal.

C'est une délibération de 1876 qui acte la construction d'un nouveau lieu de culte. Le maire, Pierre Collonges, confie le projet aux architectes Pierre Bossan et Joannis Rey, ce dernier étant directeur de l'école d'art sacré de Valence. À la demande des habitants, la nouvelle église est implantée en bas, à la sortie nord du village. Grâce à une souscription volontaire, le terrain est acheté à six propriétaires et deux maisons sont détruites pour rendre la future église visible depuis le village.

Malgré le manque régulier de moyens financiers, la ténacité du conseil municipal et des habitants permet de vaincre les principales réticences du ministre des Cultes qui revoit régulièrement les subventions à la baisse. Le lancement de souscriptions publiques auprès des Crépolais et les " coupes extraordinaires " de bois dans les forêts communales sont un mode de financement particulièrement efficace.

Les préconisations du ministre des Cultes pour simplifier les plans de l'architecte ne sont que partiellement suivies. Les travaux débutent en 1887 et s'achèvent deux ans plus tard. Outre des matériaux de belle qualité pour les socles, les piliers et les chapiteaux, les murs sont édifiés avec des pierres de démolitions provenant de Saint-Donat.

L'ensemble du bâtiment, architecture et décor, répond au style des églises néo-romanes caractéristiques du XIXe siècle, comme les définissait l'architecte Pierre Bossan.
Commandés aux ateliers Thomas, les vitraux de cette église ont été réalisés par Jean-Pierre Thomas, le fondateur de l'atelier valentinois dont la signature est visible sur un vitrail du transept (thomas 1889). Très classiques et conformes à l'esprit de la tradition du vitrail gothique, ils forment un programme iconographique cohérent et en phase avec le lieu.

Une exposition mobile composée de 3 Roll-up (un sur l'église, un sur les vitraux et un sur les ateliers Thomas) a été remise en mairie par le Service Patrimoine - Pays d'art et d'histoire.

 

 

Lire la suite
Notice créée le 15/01/2021
Consultée 144 fois

Médias

  • Site internet PAH26
  • Facebook PAH26
Les derniers commentaires
Envoyer un commentaire
Non connecté
Autres lieux associés
Chapelle Saint-Roch du mont de Véroux et son mobilier

CREPOL

Accéder à la notice
Manoir

MONTCHENU

Accéder à la notice
Vierge du V½u

MONTCHENU

Accéder à la notice
Autres lieux à proximité
Église Saint-Marcellin

ARTHÉMONAY

Accéder à la notice
Groupe scolaire

MONTCHENU

Accéder à la notice
Fontaine publique

ARTHÉMONAY

Accéder à la notice