Tableau "Le martyre de saint Sébastien avec saint Joseph et sainte Anne" (église Notre-Dame)


MOURS-SAINT-EUSÈBE


Peinture, arts graphiques et des médias

Grande Rue
26540 MOURS-SAINT-EUSÈBE
Cette scène du martyre de saint Sébastien est une composition un peu particulière par l'association des personnages qui y figurent. La présence de sainte Anne et saint Joseph se justifie car, ils étaient tous deux invoqués pour la bonne mort ; ce qui est compréhensible en des temps de peste où il vaut mieux s'assurer d'une sauvegarde éventuelle.
Saint Sébastien lié des quatre membres à un tronc d'arbre ébranché est représenté de façon athlétique et l'artiste (non identifié) a été particulièrement soucieux du détail anatomique.
Au premier plan, le prêtre, figuré dans une attitude de prières, serait vraisemblablement le commanditaire de la toile. On peut noter que l'influence de Philippe de Champaigne se fait sentir, notamment dans la pose du prêtre.
(d'après le catalogue d'exposition "Saint Sébastien, Saint Roch, patrimoine des églises drômoises", 1989)

Légende et iconographie :
Saint Sébastien est un soldat romain, né au 3e siècle probablement à Narbonne et élevé à Milan. Selon la légende il part à Milan pour s'enrôler dans l'armée de l'empereur Dioclétien. Converti au christianisme, il est condamné à mort par l'empereur pour avoir dénoncé les actes de persécution infligés à ses coreligionnaires emprisonnés.
Son supplice consiste à être ligoté à un arbre et percé de flèches par deux archers. Laissé pour mort, Sébastien est recueilli par Irène, une veuve chrétienne qui le soigne. Guéri de ses blessures, il défie à nouveau l'empereur qui le fait flageller à mort.
Les flèches, instrument de son martyre, deviennent son attribut principal et lui valent le patronage de nombreuses corporations comme celles des archers, des arbalétriers et des tapissiers. Mais son immense popularité tient essentiellement au pouvoir qu'on lui attribuait d'arrêter les épidémies de peste. Il est invoqué au moment de l'apparition de cette maladie à Rome en 680 et devient très vite, pendant le Moyen Âge le grand protecteur contre les épidémies dans tout l'occident chrétien.
Les deux scènes les plus représentées sont celle de son martyre où le saint, quasiment nu, est lié à un arbre et criblé de flèches, et celle où il est soigné par Irène et ses servantes.

 

Lire la suite
Notice créée le 08/04/2020
Consultée 85 fois
Les derniers commentaires
Envoyer un commentaire
Non connecté
Autres lieux associés
Groupe sculpté inspiré de la Cène de Léonard de Vinci

PEYRINS

Accéder à la notice
Maison Figuet

ROMANS-SUR-ISÈRE

Accéder à la notice
Maison des statues

ROMANS-SUR-ISÈRE

Accéder à la notice
Balade
Autres lieux à proximité
Musée d'art sacré

MOURS SAINT EUSEBE

Accéder à la notice
Caserne Bon / Marques Avenue

ROMANS-SUR-ISÈRE

Accéder à la notice
Eglise Notre-Dame de Lourdes

ROMANS-SUR-ISÈRE

Accéder à la notice