La route des Grands Goulets


SAINT-MARTIN-EN-VERCORS


Génie civil, Patrimoine naturel, paysage

Route des Grand Goulets
26420 SAINT-MARTIN-EN-VERCORS

La célèbre route des Grands Goulets suit la vallée de la Vernaison, cirque fermé à l'amont par une falaise (reculée). Partant de Sainte-Eulalie-en-Royans, elle franchit les Petits Goulets, grimpe en lacets, se poursuit à travers des tunnels creusés dans les falaises abruptes, ou longe en encorbellement les gorges de la Vernaison.  Elle débouche enfin sur la verdoyante vallée d'altitude des Barraques-en-Vercors.

Avant la construction de la route, le chemin de l'Allier reliait Saint-Martin-en-Vercors à Pont-en-Royans en passant par le col de Châtelus. Mais ce chemin subissait des dégradations coûteuses. Dès la fin du 17e siècle, la construction d'un chemin plus rapide est envisagée et au 19e siècle, le tracé le long de la Vernaison est évoqué mais le passage par les Goulets constitue une réelle difficulté.

Les travaux débutent en 1843 mais plusieurs entrepreneurs se désengagent face aux difficultés techniques et financières. Les travaux sont réalisés dans des conditions périlleuses. Les ouvriers travaillent en permanence au bord du vide. Afin de creuser la paroi, un ouvrier suspendu à une corde, s'approche de la roche, dépose de la dynamite dans une aspérité et prend de l'élan en donnant un coup de pied sur la paroi afin de s'éloigner de l'explosion. Il recommence l'opération jusqu'à ce que plusieurs ouvriers puissent venir travailler dans la brèche.

À plusieurs reprises les communes votent des impôts extraordinaires et rassemblent les fonds nécessaires aux travaux nécessitant des dépenses toujours plus importantes.

La route des Petits et des Grands Goulets ouvre en 1851 et la jonction entre Les Barraques et La Chapelle-en-Vercors est réalisée en 1854.

Cette route a très rapidement attiré les touristes en véhicules hippomobiles puis automobiles, notamment sur la section des Grands Goulets. Le tourisme routier a ainsi permis le développement du hameau des Barraques-en-Vercors. Ces baraques initialement construites pour loger les ouvriers travaillant sur la route furent réinvesties rapidement après l'ouverture de cette section notamment par un aubergiste. Rapidement d'autres ont suivi. En 1872, ils sont 28 habitants dont des aubergistes et maîtres d'hôtels. Le hameau est alors un célèbre centre de villégiature mis en avant par les Touring club et automobiles clubs nationaux.

En 1939, la route est classée site naturel national.

(d'après l'étude d'Emma-Sophie Mouret)

Lire la suite
Notice créée le 02/04/2020
Consultée 1167 fois
Les derniers commentaires
Envoyer un commentaire
Non connecté
Autres lieux associés
Combe Laval et sa route vertigineuse

SAINT-JEAN-EN-ROYANS

Accéder à la notice
Belvédère d'Herbouilly

SAINT-MARTIN-EN-VERCORS

Accéder à la notice
Monastère Saint-Antoine le Grand

SAINT-LAURENT-EN-ROYANS

Accéder à la notice
Balade
Autres lieux à proximité
La Place des Possibles

SAINT-LAURENT-EN-ROYANS

Accéder à la notice
Tableau "Saint Sébastien aux mille coeurs" (église Sainte-Eulalie)

SAINTE-EULALIE-EN-ROYANS

Accéder à la notice
Tournerie MAYET

SAINTE-EULALIE-EN-ROYANS

Accéder à la notice