Tableau "Saint Sébastien secouru par Irène et ses servantes" (collégiale Saint-Barnard)


ROMANS-SUR-ISÈRE


Peinture, arts graphiques et des médias

Quai Ulysse Chevalier
26100 ROMANS-SUR-ISÈRE
Présentée dans le transept sud de la collégiale, cette peinture de François-Xavier Dupré représente saint Sébastien secouru par les saintes femmes. Elle est signée et datée 1838, année même où elle a été exposée au salon de Paris et déposée par l'Etat dans la collégiale Saint-Barnard.
Cette scène est représentée tardivement et deviendra populaire au XVIIe siècle. Le saint n'est plus représenté isolé mais dans une scène qui suit son premier martyre. Ici, nous avons une composition qui s'inscrit dans un triangle rappelant une mise au tombeau ou une déploration.
Soucieux de respecter les circonstances historiques, le peintre situe le scène sur les lieux mêmes du martyre : la voie Appienne à Rome, pavée de larges dalles et bordées de sépultures.
(d'après le catalogue d'exposition "Saint Sébastien, Saint Roch, patrimoine des églises drômoises", 1989)

Légende et iconographie :
Saint Sébastien est un soldat romain, né au 3e siècle probablement à Narbonne et élevé à Milan. Selon la légende il part à Milan pour s'enrôler dans l'armée de l'empereur Dioclétien. Converti au christianisme, il est condamné à mort par l'empereur pour avoir dénoncé les actes de persécution infligés à ses coreligionnaires emprisonnés.
Son supplice consiste à être ligoté à un arbre et percé de flèches par deux archers. Laissé pour mort, Sébastien est recueilli par Irène, une veuve chrétienne qui le soigne. Guéri de ses blessures, il défie à nouveau l'empereur qui le fait flageller à mort.
Les flèches, instrument de son martyre, deviennent son attribut principal et lui valent le patronage de nombreuses corporations comme celles des archers, des arbalétriers et des tapissiers. Mais son immense popularité tient essentiellement au pouvoir qu'on lui attribuait d'arrêter les épidémies de peste. Il est invoqué au moment de l'apparition de cette maladie à Rome en 680 et devient très vite, pendant le Moyen Âge le grand protecteur contre les épidémies dans tout l'occident chrétien.
Les deux scènes les plus représentées sont celle de son martyre où le saint, quasiment nu, est lié à un arbre et criblé de flèches, et celle où il est soigné par Irène et ses servantes.



Lire la suite
Notice créée le 01/04/2020
Consultée 104 fois

Médias

  • Statues "Saint Roch" et "Saint Sébastien"
Les derniers commentaires
Envoyer un commentaire
Non connecté
Autres lieux associés
Tenture du Mystère de la Passion du Christ

ROMANS-SUR-ISÈRE

Accéder à la notice
Collégiale Saint-Barnard

ROMANS-SUR-ISÈRE

Accéder à la notice
Décor peint de la chapelle Saint-Louis

Romans-sur-Isère

Accéder à la notice
Balade
Autres lieux à proximité
Tableau et cadre : "Saint Sébastien soigné par Sainte Irène et ses servantes"

Romans-sur-Isère

Accéder à la notice
Orgue de la collégiale Saint-Barnard

ROMANS-SUR-ISÈRE

Accéder à la notice
Statues "Saint Roch" et "Saint Sébastien" (collégiale Saint-Barnard)

ROMANS-SUR-ISÈRE

Accéder à la notice