Aller au contenu Aller à la recherche Aller au menu

La Chapelle-Maison du Patrimoine


ANCÔNE


Architecture de culture, recherche, sport ou loisir, Architecture religieuse

Rue Louis Delpech
26200 ANCÔNE

 L'Association Ancône Culture et Patrimoine a entamé en 2019 la restauration complète de la chapelle Saint-Joseph en bien triste état, avec l'approbation de la municipalité. Elle a été inaugurée en décembre 2021 sous le nom de Chapelle-Maison du Patrimoine, ornée de nouveaux vitraux rappelant l'histoire du village.

SON HISTOIRE : en 1863, cette chapelle non consacrée fut construite à la demande de Madame Faujas , riche veuve anconaise, pour abriter les cendres de son jeune fils décédé ainsi que les siennes à son décès. Malgré la plaque commémorative toujours présente dans un placard de du bâtiment, ses souhaits furent ignorés par les autorités locales et religieuses. En 1905, lors des débats sur la séparation des Églises et de l'État, la chapelle érigée illégalement sur un terrain communal et en l'absence d'acte de donation fut récupérée par la municipalité pour la réparer. Cette action déclencha une période d'hostilité entre l'abbé Magnat, curé de l'époque et le maire Tournigand, évoquant les célèbres joutes verbales, de la série de films du siècle dernier, entre Don Camillo joué par l'acteur et humoriste Fernandel et Péppone. L'abbé Magnat déjà renommé par l 'invention de la boisson Blanche, remède sensé guérir de très nombreuse maladies fut même condamné pour "outrage et critique de l’autorité administrative". Décédé en 1909, sa tombe bien abimée au cimetière du village tout proche va être restaurée prochainement.

Malgré les protestations et les recours juridiques, une installation de fabrication de gaz acétylène est finalement mise en place dans le local pour l'éclairage public faisant bénéficier le village de l'apport de cette modernité. En 1907, le maire Tournigand relance les hostilités en retirant la cloche et en démolissant le clocheton et sa croix, laissant un trou toujours visible dans la voûte au-dessus de la porte d'entrée. Avec l'arrivée de l'éclairage électrique en 1935, l'installation au gaz est définitivement abandonnée.

La cloche et l'autel furent donnés à une église arménienne de Valence en 1944 mais furent détruits lors d'un bombardement de la ville. Par la suite, le bâtiment fut utilisé comme dépôt et ossuaire.

Lire la suite

Documents

Notice créée le 04/12/2019
Consultée 1516 fois

verifié
Les derniers commentaires
Envoyer un commentaire
Non connecté
Autres lieux à proximité
Ancône Culture & Patrimoine

ANCÔNE

Accéder à la notice
Journées Européennes du Patrimoine : Ancône construit son patrimoine

Ancône

Accéder à la notice
Journées Européennes du Patrimoine : Expositions Les Pastels de Bernard - acte 2

Ancône

Accéder à la notice
Balade
Autres lieux associés
Des quais d’Ancône aux îles du Rhône (à pied ou à VTT)

ANCÔNE

Accéder à la notice
L'école de Jules Ferry

ANCÔNE

Accéder à la notice
L'église des mariniers

ANCÔNE

Accéder à la notice
webdesign > creation web > developpement > SEO Site by Kyxar