Abbaye cistercienne


BOUCHET


Architecture religieuse

Rue du Beffroi
26790 BOUCHET

La date exacte de fondation de l'abbaye est mal connue, la construction a sûrement été entreprise vers la fin du 12ème siècle lors du veuvage de Thiburge II d'Orange.

Vers 1200, c'est " l' abbesse Rixende " qui est en charge de ce lieu, ce qui veut dire qu'il a été transformé en abbaye.

Ce lieu désigné sous le nom de " Bosquetum " ou " Bosquetta " (un bosquet, un lieu planté d'arbres) s'appellera donc tout naturellement Notre Dame du Bosquet.

Selon une légende, ce serait pendant l' abbatiat de Rixende que les moniales auraient été sauvées par les abeilles jetées sur leurs assaillants, lesquels auraient fui sous la piqûre de leurs dards....

La famille des BAUX,(proche parente par mariages avec les familles des ADHEMAR DE MONTEIL, puis des ADHEMAR DE GRIGNAN) est très présente dans la direction de notre abbaye, et très zélée quant à sa protection.

Notons  que d'après un Arbre Généalogique établi en 1776 pour le Roy de France, ND du Bosquet serait une fille de MORIMOND (abbaye cistercienne dans la Haute Marne), elle même quatrième fille de CITEAUX .

La vie religieuse de notre abbaye ne durera pas plus de 200 ans. La grande peste de 1348, la guerre de 100 ans, le Grand Schisme en tarissant la source des vocations religieuses avaient empêché l'engagement de jeunes cisterciennes.

Depuis l'installation des papes en Comtat Venaissin, Julien de la Rovère, convoite notre abbaye et projette d'y installer un collège. De longues procédures s'engagent entre la papauté et les prieurs d'Aiguebelle, au terme desquelles Bouchet deviendra une annexe du collège du Roure d'Avignon. à ce moment-là notre vieille abbaye prendra le nom de " Collège ".

En 1443 Jean d'Ure, abbé d'Aiguebelle décide d'installer des laïcs à Bouchet et par bail emphytéotique, loue à trois familles venues de ST FLOUR ( Barthélémy MELLET, Guillaume ACHAMP, Jean JAYET) les territoires de Bouchet, les bâtiments existants et l'abbaye à charge pour eux " d'entretenir " le dortoir et de le laisser à la disposition des religieux lors de leur venue à Bouchet.

En 1835, après la célèbre " révolte des canuts " une famille de soyeux lyonnais, la famille FABRE cherchant à s'éloigner de ces foyers de rébellion pour trouver une main d'oeuvre plus apaisée achète le bâtiment, pour y installer une usine de textile, usine qui sera cédée quelques années plus tard à la famille MAYOR . C'est lors d'un agrandissement de cette usine qui fonctionnait fort bien, qu'une partie du vieux village (dont le beffroi) sera démolie pour faire place à une construction neuve, adossée au mur de l'abbaye , cet atelier de moulinage fonctionnera jusqu'en 1971.

Après la fermeture de l'usine, Le Cellier des Dauphins (groupement de caves coopératives viticoles) en devient propriétaire. Les bâtiments seront restaurés, le réfectoire recevra des fûts de chêne adaptés au vieillissement du vin, le DORMIDOU deviendra une salle de réception à l'usage des Commanderies et des fêtes bachiques, un magnifique vitrail mettra à l'honneur St Vincent, patron des Vignerons .

Ce n'est qu'en 2005 que la commune deviendra propriétaire de ce patrimoine au destin oh combien chargé d'histoires.

 

Lire la suite

Documents

Notice créée le 25/07/2019
Consultée 664 fois

Médias

  • ABC
Les derniers commentaires
Envoyer un commentaire
Non connecté
Autres lieux associés
Eglise Notre-Dame-du-Bousquet

BOUCHET

Accéder à la notice
Tableau "L'assomption de la Vierge entre saint Roch et saint Sébastien" (église Notre-Dame)

Bouchet

Accéder à la notice
Tapisserie "Martyre de Saint Sébastien" (Eglise Notre-Dame)

BOUCHET

Accéder à la notice
Autres lieux à proximité
Association Bousquetaine Culturelle

BOUCHET

Accéder à la notice
Statue "Saint Sébastien" (église Notre-Dame)

BOUCHET

Accéder à la notice
Tableau "la Vierge à l'enfant entourée de saint Roch et saint Sébastien" (église Notre-Dame)

BOUCHET

Accéder à la notice