GRAFFITI (2) - Tour de Crest


CREST


Patrimoine immatériel

La TOUR
26400 CREST

En cours de rédaction

- Graffiti de militaires, du XIXe siècle

 - Des militaires ont inscrit, dans la Tour, leur nom, la durée et la raison de leur emprisonnement, leur grade et leur unité. On peut par exemple lire sur un mur : « Étienne Combes-Caporal du 68 -ème régiment d'infanterie ».

 Photographie n° 1
- Des militaires en uniforme sont aussi représentés notamment dans la chambre dite Montlaur - salle 11 - partie basse.

 - Du rez-de-chaussé au 3e étage, le visiteur est frappé par la variété des motifs dont certains sont énigmatiques.

 Salle 4

 Photographies n° 2 - 3
- A droite de la représentation d'un personnage, on lit: "Alfred Schumacher prisonnier de guerre 1914 Alsace".
Alfred Schumacher, d'après un témoignage, aurait fui l'Alsace, avec d'autres Alsaciens, pour ne pas être incorporé comme militaire. 

Troisième étage – Salle dite de Montlaur - Salle 11 - Partie basse

 Photographie n°
- La représentation d'une lune, évoquant un visage triste, peut elle être mise en relation avec la Tour qui a servi de sinistre prison de 1633 jusqu'aux années 1859? Elle peut signifier autre chose. Cet astre a souvent été utilisé comme symbole par les hommes au cours de l'histoire.

 Salle dite de Montlaur - Salle 11 - Partie haute

Photographie n°
C
e bâtiment est surmonté d'un télégraphe de Chappe. Il ressemble à l'église Saint-Sulpice à Paris comme on peut le voir sur une représentation faite par François-Étienne Villeret, au XIXe siècle ( voir photographie n° ).

Mis au point par Claude Chappe dans les années 1790, le télégraphe de Chappe est un moyen de communication visuel. Au sommet d'une tour, un mât soutient trois bras : un bras principal pivotant et deux bras articulés aux extrémités du bras principal ( photographie n°)
La tour est bâtie sur une hauteur. Il arrive qu'on utilise un monument préexistant comme un clocher, un château... Un message pouvait ainsi être communiqué de tour en tour. Le contexte de la Révolution française de 1789 a encouragé cette invention. La France, en conflit avec les royaumes au pouvoir absolu, cherche un moyen pour communiquer, plus rapidement et de manière plus confidentielle. Ces tours sont disposées en réseau, distantes d'une douzaine de kilomètres les unes des autres. La communication visuelle entre elles se fait à la longue-vue.
Une position des bras est un signal qui correspond à un nombre entre 1 et 92 (voir photographie n° le tableau des signaux). Six autres positions de bras correspondent à six signaux réservés au service.
Chaque nombre renvoie à un numéro de page et à une ligne (de cette page) d'un livre-répertoire nommé Vocabulaire (voir photographie n° une page extraite du Vocabulaire). Chaque ligne correspond à un mot ou une expression. Ainsi on peut déchiffrer le message.
L'accès à ce répertoire est confidentiel. Seuls les directeurs de début et de fin de ligne y ont accès. Les opérateurs intermédiaires ne connaissent que les signaux du service. Ce code inscrit dans le registre-Vocabulaire a évolué et s'est perfectionné au fil du temps.
En 1794, la première ligne officielle Paris-Lille est mise en service. Sur cette ligne, il faut neuf minutes pour transmettre un signal via une quinzaine de tours. Le temps de transmission d'un message dépend de sa longueur.
A partir des années 1845, la communication par morse, plus rapide, remplace peu à peu le télégraphe Chappe. Dans les années 1859, la dernière ligne de Chappe est arrêtée définitivement.
Une vingtaine d'exemplaires de télégraphe subsiste en France. Une douzaine a été restaurée. Une huitaine sont à l'état d'abandon ou sont utilisés comme pigeonnier, château d'eau...
Dans un rayon d'une quinzaine de kilomètres de Crest, il y avait trois télégraphes de Chappe : un à Etoile-sur-Rhône (restauré - voir photographie n°), un à Livron et un à Loriol, sur la ligne Paris-Toulon.

 Dans la Tour, on peut aussi voir bien d'autres graffiti.

 Photographies n° 

- Cette belle représentation de d'Artagnan est accompagné de ce message "D' Artagnan fait par Cholvy".
 
Photographie n° 
- C'est probablement un prisonnier qui a inscrit ce" calendrier".

 Photographie

Un Espagnol a travaillé à la restauration de la Tour au début du XXe siècle et a laissé ce témoignage :

"B. Fombona
Ne Noreña Asturias
España el año
2 Julio de 1909
Carpintero y Trabajo
Aquí en esta Torre".

Ce message pourrait se traduire ainsi :

"B. Fombona (nom de la personne)
Ne Noreña Asturias (Noreña est une ville des Asturies, région au nord de l'Espagne)
Espagne l'année
2 Juillet 1909
Charpentier et je Travaille ici dans cette Tour".

Ont participé à la rédaction de cette notice : Léonie…, Lisa....

 

Lire la suite
Notice créée le 08/07/2019
Consultée 42 fois
Les derniers commentaires
Envoyer un commentaire
Non connecté
Autres lieux associés
CHAPELLE DES CORDELIERS

CREST

Accéder à la notice
LA FONCTION CARCÉRALE (2) - Tour de Crest

CREST

Accéder à la notice
TERRASSE QUI DOMINE LA TOUR VIEILLE - Tour de Crest

CREST

Accéder à la notice
Balade
Autres lieux à proximité
SALLE DES ARCHERES - Tour de Crest

CREST

Accéder à la notice
PORTES DE L'ANCIENNE COLLEGIALE ST SAUVEUR. Tour Crest

CREST

Accéder à la notice
MUR BOUCLIER-COURSIERE BASSE - Tour de Crest

CREST

Accéder à la notice