Lavoir de Veaunes


MERCUROL-VEAUNES


Architecture civile ou publique |

D 260 - Route des Lavandières
26600 MERCUROL-VEAUNES
A partir de 1890, certaines communes s’équipent d’un lavoir municipal, c’est donc naturellement que la question se pose à Veaunes, la rivière Veaune semble propice à cette installation.
Les conseillers municipaux envisagent de construire un lavoir à cheval sur la rivière, les lavandières
seraient donc installées en vis-à-vis sur chaque berge et à l’abri du toit édifié à cet usage.
L’arrivée des eaux ainsi que l’évacuation des eaux usées se feraient naturellement. La commune
voisine de Chavannes a retenu ce type de lavoir dont on peut deviner les restes en aval du pont sur la Veaune.
Le projet du lavoir
Ce projet s’est heurté au refus du propriétaire du côté du levant. De ce fait, le conseil s’est tourné vers la solution proposée par le maire de l’époque M. SAVY. Le lavoir serait construit à proximité du pont, mais sur le seul côté du couchant. Il y avait lieu de prévoir une amenée d’eau et l’évacuation des eaux du lavoir.
Pour faciliter les choses, M. SAVY propose de faire don du terrain nécessaire à cette réalisation. L’ayant accepté, la commune accepte de construire en 1896 ,à cet emplacement, un lavoir de 16 places sur un seul côté, pour la somme de 1367,83 Francs.
À cette époque, il y a lieu de préciser qu’un tour de rôle s’organisait pour éviter l’encombrement ou de
se retrouver avec des gens auxquels on n’adressait pas la parole depuis un certain temps, sans en connaître toujours la raison : secrets de famille.
Les lavandières utilisaient pour lessive de la Saponaire que l’on trouvait le long des chemins.
L’importance de la lessive justifiait de rester la journée entière d’où le coin du feu encore visible à ce
jour, dans l’angle Nord Ouest du bâtiment.
Les lavandières pouvaient faire chauffer leur repas de midi et faire le tour des nouvelles du village.
La lessive pouvait être descendue sur une brouette ou sur la charrette à âne pour le château au printemps.
Le linge était parfois étalé sur l’herbe au fur et à mesure afin qu’il sèche et que ce soit moins lourd
au retour..
A l’arrivée de l’eau courante dans les années 1960, le lavoir est tombé en désuétude. Les ronces et la
végétation l’ont entouré et menacé de le mettre dans l’oubli.
Il est sauvé par l’initiative de Veaunois en 1996 dirigé par le conseiller municipal M. DIEUDONNE,
un groupe de jeunes des chantiers internationaux de jeunesse ont remis en état ce bâtiment tel qu’il
est visible à ce jour.
Lire la suite
Notice créée le 04/06/2018
Les derniers commentaires
Envoyer un commentaire
Non connecté
Autres lieux à proximité
Le télégraphe de Veaunes

VEAUNES

Accéder à la notice
Chavannes

CHAVANNES

Accéder à la notice
Église

CHAVANNES

Accéder à la notice