Château de Charmes


CHARMES-SUR-L'HERBASSE


Architecture militaire (fortifiée)

Route du Château
26260 CHARMES-SUR-L'HERBASSE

Le château de Charmes occupe une position typique des constructions féodales, en surplomb et dominant la vallée de l'Herbasse, afin d'assurer surveillance et défense du territoire.

De multiples seigneuries se sont succédé …

Un certain Prémencus, chanoine de St Barnard à Romans, apparait fin Xème siècle… A cet emplacement il y fit construire une tour en bois.

Au XIIème, le chevalier Amédée de Clermont d’Hauterives en prendra possession. Puis devenu veuf et au côté de son jeune fils, prénommé aussi Amédée, ils entreront dans les ordres cisterciens… Amédée, fils, deviendra évêque de Lausanne où il mourra en 1159. Tous deux seront déclarés Saints. Le château verra ensuite la famille Nerpol, famille descendante des « Clermont d’Hauterives »,  s’installer en ses murs. Pendant les deux siècles qui suivront, le château se transformera pour, au terme du XIVème, apparaitre dans sa forme actuelle.

La bâtisse se présente sous la forme d'un quadrilatère accompagné de deux tours et de deux poivrières, le donjon est accolé à la façade nord. Les souterrains, effondrés, ont probablement été construits au 14e siècle.

Par le jeu des alliances, les Batarnay s’y installent à leur tour. (Bathernay, le village tout proche de Charmes, porte le nom de cette illustre famille connue depuis la fin du XIème). Et ce sont 6 générations qui s’y succèderont… La première d’entre elles est issue du mariage de Jordan II de Batarnay qui épousera en 1340 Aymare de Nerpol, fille d’Arthaud de Nerpol, seigneur de Charmes. Leur fils Joachim marié en 1387 à Agnès de Chavannes héritera, en 1406, d’Arthaud, son grand-père maternel… En 1472 le célèbre et illustre Ymbert en sera le propriétaire. Ymbert de Batarnay, aussi appelé Monsieur du Bouchage, sera très influant en siégeant au sein du conseil auprès des rois Louis XI, Charles VIII, Louis XII et François 1er. Parmi sa nombreuse descendance, nous pourrons citer sa petite fille Diane de Poitiers.

Mais revenons-en à la seigneurie de Charmes… Au XVI° siècle, c’est René de Batarnay (petit fils d’Ymbert et de Georgette de Montchenu) qui sera le grand homme de Charmes et aussi plus largement de St Donat, Bren, Margés, St Mury et Bathernay… Au côté de son épouse Isabeau de Savoie (cousine germaine de François 1er), ils donneront encore plus d’éclat à la demeure châtelaine. Un vitrail réunissant les familles Batarnay et Savoie témoigne de leur présence.

À l'époque de la Renaissance, des travaux furent entrepris pour transformer ce qui était une fortification en un agréable château de plaisance. Les vieilles ouvertures furent murées, de larges fenêtres à meneaux furent percées et des portes en rez-de-chaussée furent créées. Un aménagement intérieur fut entrepris, la répartition des niveaux de plancher fut modifiée.

En 1602, c’est à Françoise d’Ailly (Françoise de Batarnay fille de René) que l’on doit la vente du château à cette nouvelle famille qu’est les « Hostun ». 3 générations d’Hostun : Antoine, Balthazar puis Roger… Au XVII° siècle toujours, les Coste en feront l’acquisition. C’est cette famille qui en 1652 fera établir leur grande propriété en « comté »…le « Comté de Charmes ». Deux nouvelles familles apparaitront ensuite : Les « Bérenger du Gua » puis les « Chabrières de la Roche » jusqu’à l’époque révolutionnaire…

 

Au 17e siècle, l'intérieur du château est aménagé, notamment des cheminées de marbre de style classique sont installées dans les pièces du premier et du deuxième étage. Dans le grand salon du premier étage, une magnifique cheminée est sculptée dans le goût maniériste. À la même époque, un décor de grisaille est peint dans l'oratoire du deuxième étage.

 
Lire la suite
Notice créée le 06/03/2018
Les derniers commentaires
Envoyer un commentaire
Non connecté
Balade
Autres lieux à proximité
Fête de l'été

CHARMES-SUR-L'HERBASSE

Accéder à la notice
Visite du château (JEP)

CHARMES-SUR-L'HERBASSE

Accéder à la notice
Château de Charmes

CHARMES-SUR-L'HERBASSE

Accéder à la notice