Collégiale Saint-Barnard


ROMANS-SUR-ISÈRE


Architecture religieuse


26100 ROMANS-SUR-ISÈRE

En 838, Barnard, archevêque de Vienne, fonde un monastère bénédictin sur les berges de l'Isère. En attirant une petite population qui vient s'établir à ses côtés, il est ainsi à l'origine de la ville de Romans. Un siècle plus tard, les moines cèdent à la place à un collège de chanoines réguliers qui vivent en communauté et desservent l'église, qui devient ainsi une collégiale. Jusqu'à la Révolution de 1789, les chanoines jouent un rôle prépondérant dans l'histoire de la ville, en tant qu'institution spirituelle mais aussi temporelle, puisqu'elle dispose de droits seigneuriaux sur les habitants.

Plusieurs fois détruite et reconstruite au fil des siècles (attaque des vikings, conflit violent avec le Dauphin en 1134, guerres de Religion au XVIe siècle), elle présente des éléments de différentes époques. Les parties inférieures de la nef sont datées du XIe siècle, tandis que la partie supérieure de la nef, le ch½ur, le transept et les chapelles latérales ont été construites entre le XIIIe et le XVe siècle.

Le portail, fortement recomposé au XIVe et en partie ruiné pendant les guerres de Religion, abrite encore des statues d'origine romane. Dans la nef, un bandeau de palmettes et de billettes, à 12 mètres de hauteur, délimite les parties romanes et gothiques. On y voit également un triforium (galerie haute permettant la circulation du clergé) et de hautes baies élancées. Les voûtes ont été reconstruites au XVIIe siècle. Le ch½ur, construit au XIIIe siècle, a été richement décoré au siècle suivant. Cet ensemble exceptionnel de peintures murales présentent des motifs géométriques et figurent les créneaux d'un château fort (sous les galeries du triforium) symbolisant la Jérusalem terrestre, et des anges, qui évoluent dans la Jérusalem céleste. On y voit aussi  des prophètes de l'Ancien Testament et les douze apôtres du Nouveau Testament. Dans la chapelle du Saint-Sacrement, on peut découvrir pendant les visites guidées les neuf panneaux composant la Tenture de la Passion, datée du XVIe siècle, ainsi que des peintures murales du siècle précédent.

Lire la suite
Notice créée le 07/09/2017
Les derniers commentaires
Envoyer un commentaire
Non connecté
Autres lieux à proximité
Décor peint de la chapelle Saint-Louis (collégiale Saint-Barnard)

Romans-sur-Isère

Accéder à la notice
Tenture du Mystère de la Passion du Christ

ROMANS-SUR-ISÈRE

Accéder à la notice
Orgue de la collégiale Saint-Barnard

ROMANS-SUR-ISÈRE

Accéder à la notice