Eglise Saint-Jean-Baptiste


GRANE


Architecture religieuse

Grande Rue
26400 GRANE

L'église Saint-Jean-Baptiste

L'église romane de ce nom, dont on ignore l'époque de sa construction et dont il ne subsiste que le clocher, était si vieille qu'elle menaçait ruine depuis longtemps et faisait l'objet de rafistolages permanents mais bien limités par la maigreur des finances communales. L'arrivée en 1870 d'un nouveau curé, l'abbé Fière très entreprenant, bouleverse la routine. Bien secondé par la riche bourgeoisie catholique, il se lance dans la construction à ses frais d'une nouvelle église sur un terrain offert par une paroissienne. Ne reculant devant rien, le curé confie la création au célèbre architecte Bossan, auteur de multiples édifices religieux comme la cathédrale de Fourvière à Lyon. Celui-ci sous-traitera d'ailleurs l'affaire à son confrère valentinois Rey. Le conseil municipal est tenu complètement à l'écart pendant plusieurs années, ce qui engendre un climat délétère. Mais en 1877, alors que l'édifice n'est pas achevé, l'abbé Fière demande à la commune d'accepter la donation de cette église et de financer ce qui reste dû et les travaux à achever. On imagine le refus d'une municipalité déjà en difficulté financière. L'année suivante, l'abbé Fière quitte Grâne pour son Royans natal. À ce moment, le conseil s'engage dans la « traverse du village », le percement et l'élargissement de la Grand'rue. L'accord se réalise grâce aux bonnes volontés et à la générosité manifestées de part et d'autre, un peu illusoire d'ailleurs puisque les réclamations pour dettes arrivent en nombre, obligeant la commune à souscrire un énorme emprunt de 10 000 francs.

Longueur totale 42 m. Largeur de la nef 10 m.

La nef présente quatre travées sous voûte en croisée d'ogive.

L'ornementation se compose de vitraux, dont celui représentant Sainte Philippine, Philippine Duchesne, fille de Pierre-François (voir notice sur le château) au centre du ch½ur, de statues (dont Jeanne d'Arc et le curé d'Ars dans la nef), de tableaux comme Saint-Jean-Baptiste à gauche de l'entrée.

Le clocher de l'église primitive est resté à sa place, orphelin de sa nef, sa sacristie, sa chapelle, qui ont fait place à la mairie. La nouvelle église s'en trouve privée de clocher !

un clocher sans église, une église sans clocher.

Robert Serre

Lire la suite

Médias

  • Grâne
Les derniers commentaires
Envoyer un commentaire
Non connecté
Parcours
Autres lieux à proximité
Le clocher de Grâne

GRANE

Accéder à la notice
Le Clocher de Grâne: intérieur

GRANE

Accéder à la notice
Grand-rue

GRANE

Accéder à la notice