Le clocher de Grâne


GRANE


Architecture militaire (fortifiée) | Architecture religieuse

Rue du Fossé
26400 GRANE

L’église Saint-Jean-Baptiste remontait probablement au 12e siècle : la porte conservée dans la mairie est romane.

La nef, la sacristie et une chapelle attenante, en ruine au XIXe siècle, ont été démolies pour faire place à l’hôtel de ville. Seul le clocher a survécu.

C’était une construction à double usage : sa situation à côté d’une des deux portes d’entrée dans le village médiéval enserré derrière ses remparts, en faisait une tour de défense inscrite dans cette enceinte face à l’ouest, .Ce rôle lui valut d’être menacée de démantèlement en 1582 lorsque le gouverneur du Dauphiné ordonna la démolition de 33 places fortes : heureusement la « fort belle structure » de l’édifice l’a sauvé. Cependant, la disposition anarchique des pierres à bossage de la base, le style gothique des ouvertures et les meurtrières rondes pour armées à feu amènent à penser qu’un clocher roman primitif avait été démoli, probablement pendant les interminables luttes entre les comtes de Valentinois et les évêques de Die, ou durant les guerres de religions et qu’il avait été reconstruit au XVe siècle en remployant des matériaux du précédent

Le clocher conservait néanmoins son rôle défensif que montrent encore l’oculus de surveillance, les deux meurtrières N et E, l’archère sur la rue du Fossé, la tourelle extérieure et sa bretèche, l’épaisseur du bâti…

De l’ancienne église qui occupait l’emplacement de la mairie actuelle, de la placette dallée et une partie de la rue sur laquelle se trouvait une sacristie greffée au clocher, ainsi que des chapelles accolées à la nef et débordant sur la rue du Fossé, il ne reste que la porte du rez-de-chaussée de la mairie donnant sur la Grand-rue et une partie d’arc surplombant la rue du Fossé. Elle a été démolie vers 1880, après que le curé Fière ait fait construire la nouvelle église et que le conseil municipal en ait accepté la donation, ce qui facilitait ses projets de construction d’une mairie et d’élargissement de la « traverse du village ».

Vue extérieure (voir dessin) :

 Il a la forme d’une tour parallélépipédique d’environ 24 m de haut, de section à peu près carrée (environ 7 m de côté), surmontée d’une flèche octogonale d’environ 12 m de haut. Il est construit en pierres de belle taille provenant des carrières de Grâne (sous-sol de la nouvelle école et théâtre de verdure).

La base : des pierres à bossage (seules les arêtes étaient taillées pour permettre la jointure). Beaucoup de parties en relief sont sculptées, mais présentent une forte usure. On reconnaît des têtes de personnage, un papillon, une fleur de lys… Au sud, du côté de la rue du Fossé, un puissant contrefort soutient l’édifice, le mur a ici plus de 2 m d’épaisseur. La porte actuelle dans la face est n’existait pas : elle n’a été percée qu’à la fin du 19e siècle (elle ne figure pas sur un dessin de 1880). Elle est surmontée d’un oculus (lucarne de surveillance) et d’une meurtrière ronde pour le passage du canon d’une arme à feu (on en voit une autre dans le mur nord).

Lire la suite

Médias

  • Grane.org
non
verifié
Les derniers commentaires
Envoyer un commentaire
Non connecté
Parcours
Autres lieux à proximité
Grand-rue

GRANE

Accéder à la notice
Le Clocher de Grâne: intérieur

GRANE

Accéder à la notice
Eglise Saint-Jean-Baptiste

GRANE

Accéder à la notice